City n’avait pas besoin de ça …

05. novembre 2017 Saison 2017/2018 0
City n’avait pas besoin de ça …

Manchester City s’est imposé ce dimanche après-midi chez lui face à Arsenal, sur le score de 3 à 1. Les sky blues confirment leur mainmise sur le championnat, les gunners laissent filer le futur champion (?) et compliquent un peu plus leur saison. Maintenant, plus de joker. Il faudra gagner et convaincre face à Tottenham dans 15 jours, pour relancer un club qui inquiète … 

Et si, pour la deuxième année consécutive, Arsenal ne terminait pas dans le Big Four ? Evidemment, on en est loin … Mais après son match à city, les gunners se retrouvent relégués à la sixième place et à 12 points de leur adversaire du jour. Les citizens continuent leur incroyable début de saison (meilleur départ depuis la création de la Premier League). Combiné à la défaite de United à Chelsea, ils comptent désormais 8 points d’avance sur le second. Les pépins peuvent s’accumuler, la ligue des champions peser et le championnat encore largement évoluer, mais l’équipe de Pep Guardiola est bel et bien le grand favoris pour le titre !

La première mi-temps face à Arsenal a été une partie de plaisir pour les sky blues. Le score de 1 à 0 à la pause est tout autant dû à la chance d’Arsenal, qu’au très mauvais choix de passe des coéquipiers de De Bruyne dans les 30 derniers mètres. En seconde période, on a retrouvé un Arsenal plus conquérant et avenant, qui aurait pu réaliser un coup. Sans compter sur la solidité de Manchester et les erreurs d’appréciation du trio arbitral.

Et si …

Et si … C’est régulièrement qu’un supporter d’Arsenal débute ses phrases ainsi. Cet après-midi, c’est souvent encore, que l’on s’est dit …

Et si … Ramsey avait égalisé juste avant la pause, plutôt que de voir sa frappe détournée miraculeusement ? Contre le cours du jeu, les gunners auraient alors peut-être eu plus de poids sur la seconde période.

Et si … Nacho avait été un peu moins brute dans la surface ? Sa poussette sur Sterling, limite, limite, était à l’appréciation du juge de touche qui a décidé qu’il y avait bien entendu penalty … À un moment ou Arsenal semblait un peu mieux, et City un peu moins bien, le coup de pouce de l’arbitre (et le coup de poussette de Nacho Monreal, evidemment …) ont bien aidé les locaux à calmer le jeu !

Et si … Lacazette avait été titulaire ? Son entrée en jeu a apporté de la présence devant, de la force aussi et une certaine cohésion. Il marque un pur but d’attaquant, qui redonne l’espoir aux gunners et qui illumine un peu la traversée sombre d’Arsenal ce dimanche.

Et si … l’arbitre de touche avait eu la vidéo ? Un peu de jugeote ? Pris la bonne décision ? Il aurait signalé Silva hors-jeu (ainsi qu’à priori Jesus Gabriel qui a inscrit sur cette action litigieuse le 3e but de City). Silva lui-même avait arrêté sa course un instant se sachant hors-jeu. Toute la défense  d’Arsenal pensait que le trio arbitral l’avait vu aussi et si … au lieu de s’arrêter tous ils avaient continué de jouer jusqu’à un potentiel coup de sifflet ? Alors à 2 à 1 … tout était encore possible tant City semblait de plus en plus dérangé par le jeu haut des gunners !

Et si… on avait débuté avec 4 défenseurs au lieu de 5, pour venir bloquer leur milieu de terrain performant ? Peut-être aurait-on moins reculé ? Car quand Arsenal pressait haut et réussissait à empêcher les passes des Citizens, ces-derniers avaient un peu plus de mal !

Et maintenant, que va-t-on faire ?

Alors, même si le résultat est logique et qu’il était attendu par beaucoup, celui-ci inquiète. Cet après-midi, City n’avait rien à perdre, au contraire d’Arsenal qui pouvait tout gagner. Car en s’imposant (ou en rapportant le nul), les canonniers restaient à un contact « jouable » de leur adversaire et engrangeaient de la confiance. Mais rien n’a été comme il fallait aujourd’hui. Et c’est bien Arsenal qui rentre bredouille, sixième au championnat et désormais trop loin pour espérer pour le moment jouer le titre. L’avenir de la Premier League nous dira si ce championnat est totalement fou. City peut désormais tout perdre … Arsenal, lui, peut ENCORE gagner !

Pour cela, il n’y a plus de calculs à faire. Avec une saison sans champion’s league et la possibilité de  faire tourner l’effectif dans toutes les compétitions, les gunners ne devraient pas connaître en championnat un trou d’air comme les années précédentes. C’est à cela qu’il faut s’accrocher maintenant. Et ce, dès le 18 novembre à la maison face aux spurs ! Home Sweet Home … Le derby de Londres semble primordial cette année. Car, plus que la suprématie du Nord de la capitale, c’est surtout l’honneur et tout le reste de la saison qui se jouera en 90 minutes. En cas de victoire, les gunners reviendraient sur les 4 équipes qui leur font de l’ombre. En cas d’échec, c’est tout un club qui vacillerait dangereusement jusqu’au mercato d’hiver …


Laisser un commentaire