Est-ce normal ?

Est-ce normal ?

Vivement début septembre ! C’est en suspend ce que doivent penser certains supporters d’Arsenal comme moi, surtout Arsène Wenger. On parle beaucoup des gunners, beaucoup trop à mon goût. Tout ça n’est pas normal, pour plusieurs raisons selon moi. L’ami Elie n’est pas totalement d’accord, il me répond dans l’article. Finalement ce débat amical, c’est celui qui nous taraude depuis plusieurs saisons sur le forum d’Arsenal France, et qui n’est peut-être pas prêt de s’arrêter.

 

Ce n’est pas normal, ces prix indécents

120 millions d’euros pour un joueur de football. Non, vraiment, ça n’est pas normal. J’ai du mal, encore, avec ces phrases qui me semblent absurdes : « on y peut rien, c’est le monde d’aujourd’hui ». Monde de m *** non ? Non ce n’est pas normal qu’un sport brasse autant d’argent, et que des mecs en profitent pour s’en mettre plein les poches. Et ce n’est pas normal, non plus, d’assassiner Wenger sur la place publique parce que Ô malheureux, il veut juste que la folie de « qui aura la plus grosse » se calme un peu (rien qu’un peu faut pas déconner non plus …)

Qu’on se le dise ici, 40 millions pour Xhaka, ça me paraît déraisonnable aussi, mais un peu moins fou que Pogba. 75 Millions d’euros pour Lacazette ? Franchement ? Plus cher que Zidane à l’époque ? On marche sur la tête. Evidemment qu’un top player, ce serait génial. Mais à son vrai prix, ce serait encore mieux ! On peut critiquer la politique d’Arsenal, qui visiblement gagne bien sa vie et ne dépense pas d’argent. En revanche on peut encourager les choix de Wenger, qui ne dépense pas bêtement celui-ci (bien que le salaire de tonton semble assez impressionnant …) et qui prône une certaine limite à la déréglementation des clubs, notamment anglais. L’an dernier, la Premier League a dépensé 2 à 4 fois plus d’argent que les autres superstars européennes. Résultat, des joueurs surévalués, qui seront difficiles à vendre, notamment en cas de nouvelle crise financière. Croire que le football est une bulle est un danger, elle explosera elle aussi tôt ou tard ! Et certains clubs sont sur la brèche.

 

Ce n’est pas normal, qu’un club modifie la moitié de son effectif

D’un seul coup de main en plus ! Il suffit que Mourinho arrive, et HOP, presque balayée l’Histoire de United. On met le paquet, pour gagner des trophées au plus vite. On oublie que Manchester, ce fut d’abord un merveilleux club formateur. Exit Giggs, qui pourtant faisait plutôt du bon boulot. On met un énorme chéquier sur la table, pour le plaisir de monseigneur le Mou du genou, et on zappe la formation et le sportif. Comment, aujourd’hui, un type qui a soit disant donné sa vie à Chelsea peut venir tel un héros dans un club concurrent ?! Il y a 20 ans, c’était impensable. Aujourd’hui l’important, c’est de gagner des trophées, faire du buzz, du chiffre, vendre des maillots …. United a dépensé plus de 200 millions d’euros, chaque année, depuis le départ de Fergusson. Il était insupportable le mastiqueur de chewing-gum, mais il avait au moins la tête sur les épaules et un véritable projet pour son club.

Wenger continue sa bêtise de formation et de confiance ! Il fait confiance à son staff, à ses jeunes pousses. Il n’hésite pas à titulariser un gamin de 21 ans en défense centrale, voire 2 contre Liverpool ! Ô malheureux, aurais-tu donc trop de valeurs ? Et puis, dans 2 ou 3 ans, on parlera du gros transfert de Bellerin, de Holding, de Gnabry … en pensant à ceux de Van Persie, de Fabregas, de Nasri … a qui Arsène a donné sa chance dans un grand club d’Europe, et que d’autres sont venus récupérer une fois les risques pris et la formation terminée. Evidemment, pour lutter contre cet argument, on nous ressortira la bonne vieille rengaine de Wenger pilleur de la ligue 1. C’est vrai qu’Arsenal « forme » un peu moins à l’académie, mais continue tout de même sa politique d’achat de joueurs jeunes, voire très jeunes, pour les pousser en équipe première.

 

Pour Elie, ce n’est pas normal peut-être, mais il faut savoir ouvrir les yeux !

Je me fais l’avocat du Diable, cher Patrice. Dans le fond, je partage fondamentalement ces points. J’ai vu circuler des images ces derniers temps comparant les signatures depuis 2004 de joueurs de plus de 30 millions dans le Big four historique puis… « Économique ».  22 pour City, 18 pour Chelsea, 15 pour United, 14 pour Liverpool et… 3 pour Arsenal. Alors on peut en effet critiquer ces dépenses hallucinantes, mais selon notre sensibilité et notre romantisme : ou Arsenal a des valeurs, une position limite chevaleresque dans le foot contemporain… Ou son board est complètement à la ramasse.
Car forcément, cette comparaison met aussi en évidence le palmarès des uns et des autres pendant cette période et là… C’est ici que, personnellement, mon sens du romantisme s’érode. Oui, je l’avoue, j’aime l’idée de soutenir un club qui fabrique ses stars, qui fait grandir son académie. Mais la source s’est tarie et nos jeunes pousses les plus talentueuses sont allées chercher les titres ailleurs. Malheureusement, elle continuerait à alimenter nos équipe première, on se prendrait moins la tête chaque été et chaque hiver ! Alors si d’un côté on refuse la réalité du marché et que de l’autre, on est incapable de former des cracks, on devient irrémédiablement un club… moyen. Les deux Olympiques français sont des parallèles intéressants. Pendant longtemps j’ai comparé Lyon à Arsenal. La construction d’un stade qui remet en question le projet sportif, la nécessité de miser sur des jeunes à fort potentiel. Aujourd’hui, le club du Rhône tient la route grâce à eux ! Mais cette saison, on risque plus d’être comparés à l’OM, incapables d’acheter et ne pouvant pas vraiment compter sur des talents élevés en plein air à la propriété.
Arsène va finir par mourir avec ses convictions et c’est bien dommage.  Mais sa position, son entêtement sont parfois incompréhensibles. Tout le monde sait que les clubs anglais ont de l’argent à ne plus savoir quoi en faire. Et Arsenal ne fait pas figure d’exception. Du coup, il est tout à fait logique que les clubs d’autres championnats en profitent ! Ah, tu veux un Michy ? C’est 40 millions ! Dès l’instant où un idiot les met, où qu’un abruti achète Martial 80 millions ou qu’un crétin prend un Mangala à 50, les règles du jeu changent. Tu ne peux rien y faire. Tu peux pester, pleurer, dénoncer : si tu ne t’adaptes pas, tu perds la partie. Surtout quand en face ont le carnet de chèque illimité et vivent à crédit permanent. C’est comme jouer au Monopoly en jouant un tour sur quatre, fatalement, tu ne feras pas long feu.
Arsenal serait sanctionné financièrement, le club cristalliserait moins les crispations aujourd’hui. Mais la manière de souffler le chaud et le froid, l’aura passé du club, les derniers résultats sont autant de facteurs qui alimentent le désarroi des supporters. Quand tu regardes le compte Facebook du club, les gars en ont marre de voir des vidéos de Bergkamp, Lauren, Kanu… Ils veulent s’enthousiasmer pour les nouveaux Pirès, Vieira, Henry…


Laisser un commentaire