Giwou, merci pour tout !

Giwou, merci pour tout !

Olivier Giroud s’en est allé du côté de Chelsea en toute fin du mercato. Un départ qui n’est pas sans nous laisser dubitatif ! Tu vas nous manquer, Oli. Tu as été un vrai guerrier chez les canonniers, on va te regretter…

Diable quelle mauvaise nouvelle. La dernière journée du mercato aura été un véritable yo-yo émotif. Il y a d’abord eu la signature d’Aubameyang, qui rejoint Arsenal et va apporter, on l’espère, beaucoup de fraîcheur à un secteur offensif totalement remanié cet hiver. Mais la signature de l’ex de Dortmung augurait un point plus sombre dans un deal à trois tête. Dortmund voulait un remplaçant, obtenu en la personne de Batshuayi. Chelsea, alors orphelin, devait se renforcer. Et c’est Olivier Giroud qui a complété cette triangulaire.

Quelle tristesse de voir notre Giwou national sous ce maillot bleu de l’ennemi de Stanford Bridge. Pourtant, il faudra s’y habituer. Notre super sub va certainement venir remplacer un Morata pas franchement transcendant du côté des blues. Il va récupérer du temps de jeu que Wenger n’a jamais voulu lui offrir cette saison. Vue la situation des gunners en championnat, on se dit simplement que Giroud n’aurait pas fait plus de mal … bien au contraire !

Le choix est mauvais …

Le mauvais choix, c’est celui d’Arsenal. Giroud a eu le coeur 200% gunner jusqu’au bout, difficile de penser qu’il part à Chelsea en étant pleinement satisfait sur le plan émotionnel. Mais très égoïstement (et il a le droit vu tout ce qu’il a donné à notre club), il a privilégié sa fin de carrière et surtout l’échéance de la coupe du monde en fin de saison. Une bonne opération car il trouvera sans nulle doute plus de temps de jeu à la pointe de l’attaque de Chelsea. Un choix compréhensible donc de la part d’Oli.

Côté Arsenal, sportivement parlant, ce transfert est plus délicat à accepter. Car un Giroud est bien supérieur à un Welbeck actuellement. Olivier était combatif, déterminé. Il l’a montré pendant toute la première phase de l’Europa League par exemple. Il nous a aussi sorti de nombreuses fois des embuches de la Premier League. Lorsque l’on sait que la petite coupe d’Europe devient clairement un objectif majeur pour cette fin de saison, Giroud semblait alors quasi indispensable.

Inutile de reparler de ses stats, qui sont très bonnes pour un joueur arrivé il y a 5 ans et demi et en qui personne n’a cru à part Wenger ! Utile de rappeler, et de se demander par contre, pourquoi Giroud n’a jamais eu l’opportunité en ce début de saison d’être associé à Lacazette ? Un duo « non-tenté » mais qui aurait peut-être pu relancer la machine Arsenal. Et puis, à l’opposée d’Alexis, il restait encore 1 an et demi à Giroud…

… pas l’opération

Passé les émotions, qui sont très fortes de notre côté, il faut bien réfléchir sur le plan sportif, financier et pour l’avenir du club. De ce côté là, la perte d’Olivier Giroud nous rapporte tout de même 18 Millions d’euros. Pour un joueur de 31 ans, c’est une plus-value intéressante. Elle vient, avec le départ de Walcott, quasiment rembourser l’achat d’Aubameyang. Au total, Arsenal n’aura dépensé « que » 7,5 millions de livres pour s’adjuger l’ancien buteur de Bundesliga.

L’association du Guinéen avec son ex coéquipier Mkhitarian laisse augurer de belles phases offensives. Le sacrifice de  Giroud est peut-être un bien pour les prochaines années et l’attaque d’Arsenal. Avec Lacazette et Ozil, nous voilà avec un quatuor offensif qui fait tout de même saliver et dans lequel Olivier Giroud aurait très certainement passé encore des matchs sur le banc. Le départ d’Alexis est ainsi quasiment oublié, et Arsenal semble prêt à relever le défi, se relever et repartir sur un nouveau cycle (enfin, il reste encore quelques « intouchables » tout de même … pour que le renouveau soit total)

Tu vas nous manquer Oli

Oublions pour l’instant tout cela. Olivier, tu vas nous manquer. On n’entendra plus dans les travées l’air de Hey Jude. Enfin, si, je l’espère qu’on chantera encore à ta gloire de temps à autre. Se rappeler de bon souvenirs, de jolis buts que tu nous a planté, ta joie communicative et ton amour pour le maillot et pour le club.

À très bientôt dans les stades anglais mais aussi sous le maillot des bleus de l’équipe de France.


Laisser un commentaire