Un éclair dans le néant !

12. décembre 2017 Saison 2017/2018 0
Un éclair dans le néant !

Mais que fait Arsenal ?! Les gunners viennent d’enchaîner 2 prestations bien différentes en championnat, mais aux effets dévastateurs. Pas de jaloux. Ni le match contre United, ni celui à Southampton n’ont de quoi rassurer … 5 points de perdus au moment où City s’envole. Le salut des londoniens ? Les autres équipes du BIG 6 ne sont pas plus performantes ! OUF

United : malchance, réussite et gardien de but

Comment être « déçu » après un match aussi intense et incroyable ? Le seul reproche à faire à Arsenal lors de sa défaire 3 à 1 à l’Emirates face à Mourinho, c’est de n’avoir pas su jouer en patron pendant 90 minutes. Le premier quart d’heure fut tellement catastrophique qu’à lui seul, il a détruit 75 minutes de pur bonheur ou presque et d’un jeu incroyable. Peut-être collectivement la plus grosse prestation d’Arsenal cette saison avec Everton. Mais voilà, Koscielny et Mustafi, pourtant si réguliers, ont semblé perdus en début de match face à un pressing haut. Des pertes de balles impardonnables devant leur surface, qui face à la tactique de José ne pardonnent pas. 2 buts en 15 minutes, et Arsenal partait avec deux lourds handicaps. Mission presque impossible de revenir dans ce match.

Les joueurs de Wenger ont eu le mérite d’essayer et de dominer toute la suite de la partie, donnant quelques frayeurs à Manchester. 33 tirs d’Arsenal sur la totalité du match, contre 8 pour United. Mais impossible de passer le mur De Gea, incroyable ce soir là. Seul Lacazette, en début de seconde période, a réussi a trouver le fond des filets. Il a redonné l’espoir à tout un stade, lui qui a franchement été l’un des meilleurs gunners sur la pelouse. Plus de doute, le transfert de Laca est une excellent plus-value pour l’équipe ! Ozil a joué en maestro, au contraire de Sanchez décidément trop brouillon ces dernières semaines. La tête ailleurs ? Le chilien est toujours titulaire, toujours au même poste et dans le même schéma tactique. Incompréhensible de le voir désormais aussi perdu. Une tactique de sa part ? Je n’espère pas !

Ramsey a été costaud. Mais une fois encore, la défense a semblé à la peine sur la quasi seule occasion de United en seconde mi-temps. À 2 à 1, Arsenal pouvait (et allait le faire !). Mais avec le troisième but Mancunien (un bijou de but dans la défense d’Arsenal, d’ailleurs) Pogba et les siens ont assuré une énorme victoire à l’extérieur. Un Pogba qui nous a tranché en 2 le pauvre bellerin et logiquement écopé d’un carton rouge direct. Lui qui voulait blesser du Mancunien de City aura vu le match … des tribunes. On se console comme l’on peut à Arsenal !

Cet Arsenal – United nous a en tout cas rappelé les plus grandes heures de cet affrontement de Premier League. Cette défait fut presque sans douleur, tant le match était incroyable. Mais Arsenal est reparti bredouille et avec, très clairement, une défense en vrac…

Southampton : What the FUCK ?!?

Et la défense en vrac n’a pas eu le temps d’être réparée avant le déplacement à Southampton. Parfois, on se demande vraiment si les joueurs analysent leur futur adversaire tout en étudiant les égarements des matchs précédents. Vous prenez le début d’Arsenal-United, vous le transposez à Southampton, vous enlevez des joueurs de niveua international à l’adversaire, et vous obtenez quasiment en copié-collé le match joué dans le sud de l’Angleterre par les gunners.

Deuxième minute de jeu, et le bourrin (mais néanmoins excellent sur ce match) Austin a profité d’énormes erreurs défensives (encore) pour planter un but. Voilà Arsenal qui, à peine remis du repas du midi, doit déjà courir après le score. Vous avez déjà essayé de courir pendant la sieste vous ? Arsenal n’a même pas tenté ! Une première mi-temps avec rien dedans. Mais VRAIMENT RIEN ! De l’autre côté, on a faillit croire que Southampton c’était l’Athletico Madrid ! Un collectif qui faisait ce qu’il voulait au milieu de terrain. Des contres quasiment assassins à chaque fois qu’ils touchaient le ballon.

Les mecs ont du prendre une fumante à la mi-temps, parce qu’ils sont revenus avec de meilleures intentions. L’intention, en tout cas, de jouer un peu au football. Genre passe à 10 à l’entrainement. 2 possessions de 2 à 3 minutes successives autour de la défense de Southampton qui ont entrainé … 2 tentatives de contre des Saints. G.E.N.I.A.L. C’était à chialer ce match. Tout le monde était perdu, les balles fusaient de tous les côtés, Koscielny se rappelait aux bons souvenirs de la ligue 2 (mais on l’aime tellement le Kos qu’on lui en veut pas !), nos latéraux centraient au dix-huitième poteau, Sanchez tentait de traverser l’ensemble du terrain avec le ballon sans lever la tête (sûrement le Guinness Book en vue) … Un match de poussin où presque. Parce que en face, les Saints eux ont livré une bonne prestation.

Tellement bonne par rapport à nous que ramener 1 point de ce vaste merdier, c’était inespéré. Mais I.N.E.S.P.E.R.E. n’est pas français. Giroud est entré, Giroud il a marqué, Giroud il a fêté, et Giroud est devenu le plus grand Super Sub de Premier League ! ET PAF ! Merci mon grand, Olivier le combattant est retourné au charbon et a encore montré toute son importance au sein de l’effectif. Et si la question se pose absolument partout désormais, il est évident que Giroud doit jouer plus régulièrement et rester chez nous. Dans pas longtemps, on fera un article pour dire comment on KIFFE Giroud. Et comment on KIFFE Lacazette aussi. Et comment on a deux mecs incroyables, que l’on peut parfaitement conserver !!

 

 

 

 


Laisser un commentaire